JEWISHERITAGE

tout sur le judaisme
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le point de vue de Jean DANIEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
marc



Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 12/02/2007

MessageSujet: Le point de vue de Jean DANIEL   Lun 4 Avr - 9:17

Le point de vue de Jean DANIEL : "On s’émerveillait jusque là que le nom même d’Israël ne figurât nulle part dans les commentaires sur les convulsions des révolutions arabes. Pas un mot à Tunis, pas un mot au Caire, mais pas davantage au Yémen ou à Bahreïn et surprise des surprises en Syrie ! Autrement dit on revenait à une certaine vérité trop souvent oubliée : ce que nous appellerons la « centralité » d’Israël dans les conflits arabes ou islamique n’est nullement une évidence. C’est une construction instrumentalisée. En fait si Israël n existait pas ou si par malheur il disparaissait , cela ne changerait pratiquement rien aux confrontations et aux révolutions du monde arabo-islamique .Par deux fois à Tunis, questionné par des journalistes français et britanniques sur Israël , j’ai entendu des jeunes insurgés Tunisiens répondre qu’ils en avaient assez que l’on se serve de la haine d’Israël pour détourner les citoyens de leurs préoccupations libertaires et de leurs revendications sociales .J’ai même lu la traduction d’un article paru dans un quotidien arabe décrivant la fourberie de certains gouvernements arabes qui refusaient leur secours aux palestiniens tout en alimentant une propagande antisioniste et antisémite dans les élites.

Les Israéliens par leur silence et une discrétion, peu dans leurs habitudes, ont montré qu’ils étaient conscients de la chance qu’ils avaient d’être ignorés. Davantage : ils ont été très attentifs au fait que l’exemple des révoltes arabes étaient suivies par des jeunes Palestiniens contre leur gouvernent aussi bien de Ramallah que de Gaza. Hélas, il n’y avait pas en Israël même une jeunesse en révolte contre Messieurs Netanyahou et Libermann. Le premier ministre d’Israël pouvait maintenir et encourager les populations à construire et à occuper davantage d’immeubles d’habitations dans les territoires occupés. Pour le reste le calme était apparent.

Est-ce ce calme que des groupes Palestiniens non encore identifiés mais stratégiquement très murs, ont voulu dissiper, fussent avec des moyens atroces ? En tout cas les premiers assassinats épouvantables d’une famille juive, puis l’envoi de roquettes palestiniennes après la riposte aérienne d’Israël, et enfin la bombe qui a explosé en plein cœur de Jérusalem. Tout cela montre que les Palestiniens ont voulu signaler qu’il fallait tout de même compter avec eux. On peut dire d’ailleurs que si la « centralité » d’Israël a disparu des calculs, il y a toujours en Iran et ailleurs dans le Hamas et le Hezbollah des éléments soucieux de la réveiller. Il est d’ailleurs évident que pour n’être pas centrale, le conflit israélo-palestinien suscite dans l’Orient arabe et islamique des problèmes artificiels et passionnels dont l’absurdité est aujourd’hui plus tragique que jamais. Plus qu’avant ? Oui, parce que d’une part tout le monde, au fond veut la paix, et personne ne croit qu’elle résoudra les problèmes et les rêves des révoltés d’un printemps arabe que le prochain été n’arrêtera pas."



Source: Nouvel Obs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le point de vue de Jean DANIEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-Pierre vous explique la vie en couple
» Je fais toujours les choses qui [...] plaisent [à Dieu]. — Jean 8:29.
» bonjour à tous je me présente.
» intervention de Jean Lassalle
» Saint-Jean-de-la-Neuville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JEWISHERITAGE :: FORUM DE DISCUSSIONS :: israel-
Sauter vers: